inscription

  1. 1

    identification du medicament

    formes et présentations

    megamag 45 mg, gélule.

    composition
    aspartate de magnesium dihydrate* : 400,0 mg,
    amidon de blé : 12,5 mg,
    stéarate de magnésium* : 8,5 mg.

    composition de l'enveloppe de la gélule: gélatine, indigotine (e132), dioxyde de titane (e171). pour une gélule de 421 mg. (*) la teneur totale en magnésium-élément est de 45 mg par gélule.

    classe phamacotherapeutique
    supplement mineral (a : appareil digestif et métabolisme).

    indications

    carences magnésiennes avérées, isolées ou associées.

    posologie et mode d'administration

    chez l'adulte : 6 à 10 gélules par jour à répartir en plusieurs prises pendant les repas.

    chez l'enfant : 10 à 30 mg/kg/jour (0,4 à 1,2 mmol/kg/j), soit chez l'enfant de plus de 6 ans (environ 20 kg) 4 à 6 gélules par jour à répartir dans la journée pendant les repas. le traitement sera interrompu dès normalisation de la magnésémie.

    contre-indications

    - ce médicament est contre-indiqué en cas d'insuffisance rénale sévère (clairance de la créatinine inférieure à 30 ml/min).
    - ce médicament est généralement déconseillé en association avec les quinidiniques (cf chapitre interactions avec d'autres médicaments et autres formes d'interactions).

    mises en garde et précautions d'emploi

    mises en garde

    en cas de carence calcique associée, traiter le déficit en magnésium avant le déficit calcique. en cas de carence sévère et de malabsorption, commencer le traitement par voie i.v.

    précautions d'emploi
    ce medicament est reserve a l'adulte et a l'enfant de plus de 6 ans. il existe des formes pharmaceutiques adaptées à l'enfant de moins de 6 ans.

    interactions

    association déconseillée :

    - quinidiniques : augmentation des taux plasmatiques de la quinidine et risque de surdosage (diminution de l'excrétion rénale de la quinidine par alcalinisation des urines).

    grossesse et allaitement

    grossesse
    en clinique, un recul important et des grossesses exposées en nombre suffisamment élevé, n'ont pas révélé d'effet malformatif ou foeto-toxique du magnésium. en conséquence l'utilisation du magnésium ne doit être envisagée au cours de la grossesse que si nécessaire.

    allaitement
    en raison du passage du magnésium dans le lait maternel, l'utilisation du magnésium est à éviter pendant l'allaitement.

    effets indésirables

    diarrhée, douleurs abdominales.

    surdosage

    en cas de prise massive, risque de syndrome anurique.
    traitement : réhydratation, diurèse forcée. en cas d'insuffisance rénale, une hémodialyse ou une dialyse péritonéale est nécessaire.

    pharmacodynamie

    au plan physiologique : le magnésium est un cation principalement intracellulaire. il diminue l'excitabilité neuronale et la transmission neuromusculaire, et intervient dans de nombreuses réactions enzymatiques. elément constitutionnel, la moitié du capital magnésien est osseux.

    au plan clinique : une magnésémie sérique :
    - comprise entre 12 et 17 mg/l (1 à 1,4 meq/l ou 0,5 à 0,7 mmol/l) indique une carence magnésienne modérée ;
    - inférieure à 12 mg/l (1 meq/l ou 0,5 mmol/l) indique une carence magnésienne sévère.
    la carence magnésienne peut être :
    - primitive par anomalie congénitale du métabolisme (hypomagnésémie congénitale chronique),
    - secondaire par : insuffisance des apports (dénutritions sévères, alcoolisme, alimentation parentérale exclusive), malabsorption digestive (diarrhées chroniques, fistules digestives, hypoparathyroïdies), exagération des pertes rénales (tubulopathies, polyuries importantes, abus des diurétiques, pyélonéphrites chroniques, hyperaldostéronisme primaire, traitement par le cisplatine).

    #155481 | il y a 3 ans
     

pour écrire sur le sujet médicament megamag vous devez vous connecter