inscription

  1. 1
    une femme a été tuée à istanbul alors qu'elle tentait d'attaquer le quartier général de la police. l'incident survient au lendemain d'une prise d'otage qui s'est soldée par la mort de trois personnes.

    les forces de sécurité turques ont tué mercredi 1er avril une femme armée d'un fusil, d'une arme de poing et d'explosifs devant le quartier général de la police à istanbul, rapporte l'agence de presse anatolie. un complice a été arrêté et deux policiers ont été blessés dans l'échange de tirs.

    "le siège de la police d'istanbul rue vatan a été la cible de tirs de fusil et une terroriste a été tuée dans l'affrontement", ont confirmé les services du gouverneur de la ville.

    une photo diffusée mercredi soir par la presse montre le corps sans vie d'une femme aux cheveux roux gisant sur le sol devant le qg de la police de la ville, dans le quartier central d'aksaray. elle porte un fusil en bandoulière et a une arme de poing près d'elle.

    la police a par ailleurs arrêté mercredi matin un homme armé qui a fait irruption dans un bureau du parti akp au pouvoir et a déployé à une fenêtre un drapeau, le drapeau national rouge frappé d'un croissant et d'une étoile mais portant aussi un sabre.

    la veille, deux militants du parti d'extrême gauche dhkp-c qui retenaient en otage le procureur mehmet selim kiraz au palais de justice d'istanbul ont été tués par la police après six heures de siège. blessé, l'otage, âgé de 46 ans, n'a pas survécu.

    un arme "pointée" sur la turquie

    le ministre de la justice kenan ipek, lors d'une cérémonie qui a rassemblé des centaines de magistrats, a promis de découvrir les "forces obscures" qui ont organisé la prise d'otage de mardi.

    "ce n'était pas seulement une attaque contre le procureur défunt, mais contre tout le système judiciaire. on a pointé une arme sur notre nation", a déclaré le ministre devant le cercueil de kiraz, exposé dans le hall du palais de justice. "notre État est assez fort pour traquer ceux qui sont derrière ces minables", a-t-il ajouté.

    le premier ministre ahmet davutoglu a par ailleurs mis en garde contre les "provocations de l'axe du mal" en vue de susciter le chaos avant les élections législatives de juin.

    le procureur kiraz dirigeait l'enquête sur la mort d'un adolescent de 15 ans, berkin elvan, grièvement blessé à la tête lors de manifestations antigouvernementales et mort après avoir passé neuf mois dans le coma.

    mercredi, des affiches faisant référence à l'un des deux preneurs d'otage ont été exposées à la faculté de droit d'istanbul et la police a arrêté 36 étudiants, selon un
    syndicat.

    dans la nuit de mardi à mercredi, des échauffourées ont opposé policiers et manifestants dans deux quartiers de la ville. ce, après la mort de deux extrémistes de gauche et du procureur qu'ils retenaient en otage, survenue au cours de l'assaut donné par les forces de sécurité quelques heures auparavant.

    dans le quartier populaire de gazi, théâtre de fréquentes échauffourées et où le dhkp-c compte des sympathisants, la police a eu recours dans la nuit aux gaz lacrymogènes et aux canons à eau pour empêcher les manifestants de s'approcher d'un commissariat.

    la police a dispersé d'autres manifestants à okmeydani, quartier d'où était originaire berkin elvan dans le centre d'istanbul.
    #156539 | il y a 2 ans
     

pour écrire sur le sujet fusillade meurtrière devant le qg de la police à istanbul vous devez vous connecter